Newsletter des Amis de la Terre - Spécial #PrixPinocchio
 
Bonjour Brigitte Bécavin-Fromont
 
Mercredi dernier, les Prix Pinocchio ont fait leur rentrée pour dénoncer le greenwashing des entreprises de l’agro-business. 
 
FOCUS SUR BIGARD, NOMMÉ DANS
"LA FACE CACHÉE DE TON STEAK"
 
 
JE VOTE
 
 
DEUX POIDS, DEUX MESURES
 
Le groupe Bigard a réalisé un chiffre d’affaires de plus de 4 milliards d’euros en 2017, et près de 100 millions d’euros de bénéfices. Jean-Paul Bigard, PDG du groupe Bigard est la 168ème fortune de France avec 550 millions d’euros. Le revenu moyen des éleveurs, quant à lui, ne dépasse pas le SMIC, et un quart des éleveurs gagnent moins de 400 € par mois.
 
 
UN STEAK QUI LAISSE UN GOÛT AMER
 
Le groupe Bigard est leader de la viande en France et vend deux tiers des steaks fabriqués sur le territoire. Une véritable mainmise sur la filière. Spécialiste de la concentration des abattoirs et du mal-être animal, le groupe Bigard abat aussi le droit du travail : licenciements abusifs, rachats au rabais d’entreprises fragilisées, entente avec la concurrence sur les prix... Une réalité bien loin de l’image verdoyante qu’il cultive avec ses steaks “plein air” ou “bio”.
 
 
VOTER
 
 
L'OPACITÉ, UN SAVOIR-FAIRE FAMILIAL
 
L’opacité est également au menu du groupe, qui refuse de publier ses comptes, ce qui est totalement illégal. Seule une partie a été rendue publique suite à la mobilisation de la société civile. En 2017, Maxence, l’un des deux fils du PDG, réalise une véritable performance théâtrale en refusant de répondre aux questions des députés de l’Assemblée Nationale. Cette scène provoque l'ire du député Insoumis François Ruffin, comparant la scène au film culte Le Parrain.
 
 
ÇA SE PASSE PRÈS DE CHEZ VOUS...
 
Il existe en France 23 abattoirs du groupe Bigard et de ses filiales, comme Charal ou Socoppa. Y en a-t-il un près de chez vous ?
 
 
Facebook
Twitter
Youtube
 
 
Cet e-mail a été envoyé à brigitte.becavin@gmail.com
Vous avez reçu cet email car vous vous êtes inscrit sur Les Amis de la Terre.